Copenhague – les quartiers de Nyhavn et Christianshavn

Après le quartier alternatif de Vesterbro, les quartiers historiques et touristiques du centre de la ville (Stroget, Tivoli et Slotsholmen), on vous emmène pour notre troisième article consacré à Copenhague vous balader le long du canal pittoresque de Nyhavn, découvrir le quartier royal et explorer Christianshavn qui abrite la commune underground de Christiania.

Nyhavn et le quartier royal


Nyhavn est la carte postale de Copenhague par excellence. Impossible de passer un week-end dans la capitale danoise sans se prendre en photo devant les petites maisons colorées qui bordent le canal. Nous avons décidé d’y aller assez tôt le matin pour éviter les touristes et ce fut plutôt un bon choix même s’il y avait déjà pas mal de monde. On en fait très rapidement le tour mais c’est tellement mignon qu’on ne peut que tomber sous le charme de ce lieu pourtant hautement touristique.

Nous sommes ensuite partis vers le nord direction la majesteuse Marmorkiken (l’église de marbre) puis le Musée du Design et encore un peu plus au nord le Kastellet (la citadelle en forme d’étoile). Ce grand parc avec ses remparts panoramiques, sa chapelle et son joli moulin doit être très agréable à visiter lorsqu’il fait beau. Au bout de cette écrin de verdure, on a trouvé la fameuse petite (très petite) sirène et j’ai envie de dire tout ça pour ça ! Une horde de touristes faisait la queue pour avoir sa photo souvenir, très peu pour nous, on passera notre tour.

En redescendant vers le port, on a traversé le quartier royal de Frederiksstaden où se trouve l’Amalienborg Slot (la résidence royale). On a même eu la chance d’assister à la relève de la garde qui se déroule tous les jours à midi, une tradition plutôt sympathique à regarder si vous vous trouvez dans le quartier à cette heure-là.

Entre les quartiers de Nyhavn et de Christianhavn, ne manquez pas un des bâtiments mythiques de la ville : the Standard. C’est l’ancienne douane construite en 1937 et reconvertie depuis en un ensemble de restaurants. On adore ses lignes douces et sa couleur vert menthe. Aux beaux jours, avec ses grandes terrasses au bord de l’eau, l’endroit doit être encore plus beau.

DESIGNMUSEUM

En tant que grands admirateurs du design scandinave, nous avions décidé en préparant notre séjour de visiter le Designmuseum (le musée du design). Installé dans un hôpital du XVIIIème siècle, ce musée offre un voyage dans le temps à la découverte des créations légendaires qui ont marqué plusieurs décennies de design danois. La visite est ludique, rapide mais très interessante. Ne manquez pas la boutique du musée qui propose une sélection de très jolis livres et quelques articles de créateurs danois.

UNION KITCHEN

Le Lonely Planet qualifie ce café d’adresse branchée qui attire les tatoués pour un brunch tendance donc je l’avais sélectionné pour ne pas être trop dépaysé. Mais finalement, mis à part le serveur, j’étais le seul barbu tatoué ce jour-là ! Enfin, bref, l’endroit est plus chic que cool mais on y mange très très bien. La carte du petit-déjeuner est super fournie et originale avec notamment un pulled porc de compet’ et un sandwich Bec à tomber (bun brioché, bacon, oeuf et fromage). Du côté de boissons, c’est pareil, on s’est régalés d’un pink latte et d’un golden latte absolument délicieux.

Union Kitchen
Store Strandstræde 21, 1255 København
Tel : +45 33 14 54 88
Notre avis : ♥♥♥ / Prix : €€€

MEYERS BAGERI

Cette boulangerie bio est réputée pour vendre les meilleurs kanelsnoegel de la ville (roulés à la cannelle). MJ adore ça donc il était impensable de quitter Copenhague sans les avoir goûtés (elle m’en parlait tous les jours !). On les a trouvés excellents et ils n’ont absolument rien à voir en terme de forme ou de goût avec ceux qu’on peut déguster au Starbucks. On est juste un peu déçus de ne pas avoir sur l’occasion d’en acheter un deuxième avant la fin du séjour !

Meyers Bageri
Store Kongensgade 46, 1264 København
Tel : +45 25 10 75 79

Christianshavn


Si vous avez déjà visité Amsterdam, ce quartier vous rappellera certainement quelque chose avec ses canaux, ses cafés en terrasse et son ambiance alternative et underground avec la célèbre commune libre de Christiania. Le monument le plus joli et impressionnant à voir est sans conteste la Vor Frelsers Kirke (église notre-sauveur) et sa flèche en spirale de 95 mètres de haut qui offre une vue imprenable sur toute la ville. Pour cela, il faudra gravir les 400 marches qui vous séparent du sommet dont les 150 dernières à l’extérieur. On vous avoue que l’envie ne nous manquait pas, mais le courage un peu !

Nous avions repéré le Street Bridge Kitchen qui est un grand food hall à ciel ouvert pour les amoureux de la street food mais malheureusement il était en travaux lors de notre passage. L’endroit semble plutôt cool, des tartines danoises aux burgers, en passant par de la cuisine californienne, on devrait facilement pouvoir trouver son bonheur pour déjeuner au soleil au bord de l’eau.

Christianshavn est un quartier plutôt agréable pour une petite balade en amoureux surtout s’il fait beau. Mais ce n’est pas non plus un indispensable et, dans tout les cas, n’y consacrez pas trop de temps.

CHRISTIANIA

Depuis des années, j’avais envie de visiter ce quartier, considéré comme le dernier bastion hippie en Europe. De son côté, MJ n’en avait jamais entendu parlé, ça vous étonne ? Situé à l’est du centre ville de Copenhague, le quartier de Christiania ou, commune libre de Christiania, comme les habitants l’on auto proclamée est une enclave atypique, une ville dans la ville.

Fondé en 1971, le quartier a été construit sur le terrain d’une ancienne caserne militaire et avait pour but de créer une société autogérée dans laquelle chaque personne se sente responsable du bien être de la communauté. Tout un programme !

Donc c’est avec beaucoup d’impatience que je voulais voir ça de mes propres yeux. Autant vous dire, la déception fut assez grande. Certes, en arpentant les nombreux chemins qui mènent au centre du quartier, on peut voir de drôle de petites maisons (ou cabanes) plus atypique les unes que les autres, ainsi que quelques jolies oeuvre de street art.

Mais en arrivant dans la rue principale, on comprend vite pourquoi les nombreux touristes affluent. Ici le cannabis a pignon sur rue et les petites échoppes vendant des sachets d’herbe ou des joints se succèdent tous les mètres. Nous n’avons pu rester que très peu de temps dans ce secteur car, au moment de notre visite, la police avait organisé une descente et avait bouclé tout le périmètre ! Pour la dégustation de produit locaux, on repassera… Ici à part quelques boutiques artisanales, on trouve surtout des stands de vente de tshirts cheap, d’accessoires de fumeurs et autres bricoles sans trop d’intérêt.

Si je devais faire le bilan de notre visite a Christiania, je dirais que si tu aime le street art et que tu as envie de te faire un petit joint au bord de l’eau en plein centre de Copenhague, cet endroit est fait pour toi. Et encore, je suis sympa car les oeuvres de street art ne sont vraiment pas ouf. Sinon ne perd pas de temps ici, il y a des endroits bien plus sympas et bien mieux fréquentés dans la ville.

C’est fini pour notre troisième journée à Copenhague mais on vous retrouve très vite pour un nouvel article consacré aux quartiers de Norrebro et Norreport.